GALERIES - MODELES - TECHNIQUE - NEWS - CONTACTS - LIENS

 

Technique : 1. Definition 6. jeu du cadrage  
2. Le cadrage  
3. Le mouvement    
4. Les modes    
5. Le flash    

LE MOUVEMENT

Saisir l’action qui se déroule sous vos yeux, c’est comme saisir un instant de vie fugace.

 

Anticipation et vitesse d’obturation.

 

L’anticipation est le premier facteur qui permet d’appréhender une action. En effet, pour parvenir à saisir un déplacement rapide, il faut en premier lieu anticiper l’évolution de votre sujet dans l’espace, ainsi que sa vitesse de déplacement. Sans cela, il n’y aura que dés ratés. Méfiez-vous des appareils photos numériques qui ont un temps de latence trop important entre le déclic et la prise effective de la photo. Si vous voulez photographier du sport, achetez un appareil pour lesquels cette latence n’excède pas 0,7seconde. Le second facteur déterminant pour bien rendre un mouvement, c’est la vitesse d’obturation de votre appareil. Une vitesse lente ou moyenne rendra plus ou moins floue l’image d’un sujet en mouvement, tandis qu’une vitesse d’obturation rapide permettra de figer l’action.

 

 

Le filé

 

Ici, nous avons adopté la technique du filé : cela consiste à suivre le mouvement su sujet durant le déclanchement. Cette technique permet de se servir d’une vitesse d’obturation plus faible (très pratique en cas de luminosité faible) avec un résultat probant parce que la vitesse du sujet est en répartie contrecarrée par le mouvement qui ajoute un indéniable effet de vitesse à l’image.

 

 

Mouvement figé

 

Cette photo a été prise à une vitesse d’obturation de 1/400e de seconde, qui fige parfaitement le mouvement de cette chute d'eau.

C’est possible parce que celle-ci n’emplit pas entièrement le cadre de la photo. Si tel avait été le cas, il aurait mieux valu se servir d’une vitesse d’obturation de 1/800e de seconde.

 

 

Le millième de seconde

 

Ici, c’est un hélicoptère qui décolle, la photo a été prise au 1/4000e de seconde. Ainsi, l’hélicoptère nous apparaît figée.

 

Tableau d’équivalence

personne qui marche

1/125 seconde

personne qui court

1/250 seconde

cheval au galop

1/320 seconde

sauf à ski

1/500 seconde

voiture sur l’autoroute

1/1000 seconde

moto sur circuit

1/2000 seconde

 

Ce tableau indique les vitesses d’obturation requises pour fixer correctement divers sujet en mouvement, passant perpendiculairement devant l’axe de l’objectif et à une distance permettant à leur image d’emplir votre cadre. Si votre sujet tient une place plus petite dans votre cadre, ou s’il se déplace de façon plus parallèle à l’axe de l’objectif, vous pourrez utiliser une vitesse d’obturation inférieure. Au contraire, si vous souhaitez saisir juste une partie de votre sujet en gros plan (par exemple l’expression du visage d’un sprinteur), alors il vous faudra augmenter votre vitesse d’obturation.

 

Vitesse lente

 

Il est parfois plus intéressant de travailler en vitesse lente pour magnifier le mouvement. Cette cascade, perdue au fond d’une forêt, revêt un aspect onirique, notamment grâce à une vitesse d’obturation lente

(8 seconde) qui donne un aspect vaporeux à l’eau qui dévale la pente. Pour utiliser la vitesse lente, pensez à vous munir d’un pied afin de stabiliser votre appareil photo.